Accueil / BTP / Entreprise / Innover dans le domaine de la construction

Innover dans le domaine de la construction

Il y’a de multiples définitions du mot « innovation« , les unes plus précises que les autres. Mais ce mot ne prend-il pas simplement le sens du message que l’on souhaite transmettre?

 

Voici quelques exemples de définition :

 

« L’innovation est la mise en œuvre réussie économiquement sur un marché d’une idée nouvelle pour ce marché. », La vraie nature de l’innovation, 2010, p. 10 – F.Barnu

« L’innovation est la concrétisation d’une idée nouvelle que s’approprie un public car correspondant à ses besoins ou attentes explicites ou insoupçonnés jusqu’alors. » P.Brézillon

« L’impulsion qui pousse l’homme à innover se nourrit de la nature humaine.» Henri Bergson

« L’outil propre aux entrepreneurs, le moyen grâce auquel ils exploitent le changement en tant qu’opportunité pour créer des activités ou des services différents. L’innovation peut être présentée comme une discipline susceptible de faire l’objet d’un apprentissage et d’être mise en pratique. » Peter Drucker, 1985

« Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’avoir une vieille idée. » Edwin Herbert Land

 

L’innovation pourrait se résumer comme étant la caractéristique d’être toujours insatisfait, ainsi l’innovation se base sur le désir d’innover, ce désir de faire toujours mieux. L’innovation et l’amélioration continue sont les deux éléments nécessaires d’une industrie, car les changements constants de l’environnement entrainent des opportunités qu’il faut savoir saisir. Pour suivre le changement et non pas le subir.

La clé de la réussite nécessite de:

  • Fournir un service de qualité
  • Contrôler les coûts
  • Introduire des innovations
  • Assurer une politique d’emploi
  • Entretenir la croissance
  • Générer des profits

 

L’innovation dans les bâtiments et la construction

Pour être efficace, un contractant général se doit d’être :

  • Techniquement irréprochable dans le domaine technique (plans, technique de construction, stockage, matériels, planning, réduction des coûts..)
  • Financièrement équilibré (optimisation des marges, contrôle de qualité, réduction des pertes, fonds propre disponible…)
  • Effectif (ouvriers qualifiés, équipements et matériels fonctionnels..)
  • Historiquement ancré (connaissance et compréhension du domaine du BTP, sensibilité aux changements du secteur..)

Chaque entreprise du BTP de façon générale contribue à l’innovation, soit en tant qu’initiateur ou comme utilisateur de nouvelles techniques. La créativité est une partie inhérente des organismes de conception et d’ingénierie, et la combinaison des technologies les plus simples  peut conduire à des améliorations  significatives dans l’organisation du travail.

Innover dans le bâtiment et la construction n’est pas un processus linéaire qui commence dans un laboratoire dans le seul but de  développer  un produit commercialisable. C’est une agglomération d’actions simultanées et souvent déconnectées qui peuvent ensemble fournir une solution innovante.

Les innovations qui sont le plus facilement mises en œuvre ou adoptées dans le bâtiment et la construction sont celles qui:

  • Améliorent la productivité
  • Réduisent les coûts
  • Améliorent les produits et les finitions décoratives

L’histoire du secteur de la construction montre qu’il y a peu de succès d’innovation dont la résultante ait une meilleure:

  • Efficacité énergétique
  • Durabilité des éléments structurels et  des enveloppes
  • Commodité et de coût d’entretien
  • Ventilation
  • Qualité de l’air intérieur

Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas des possibilités d’innovation, mais qu’innover de façon durable dans ce domaine demande un apport conséquent.

Les innovations peuvent aussi être classés comme produit, procédé, système:

  • Innovations de produits : utilisation de plancher métallique, etc..
  • Innovations de procédé: conception assistée par ordinateur
  • Innovations du système: rideau, parement, etc..

L’expérience montre que ces produits, résultant d’une innovation,  sont les plus communs. Ainsi, les innovations de conception sont relativement rares.

 

Quels sont les freins à cette technologie de rupture ?

Les conditions du marché et les clients ont une influence majeure sur l’émergence ou non de nouvelle technologie. Les règlementations sont un facteur important qui peuvent favoriser ou enrayer l’innovation. Bien que le processus de réglementation fixe des normes minimales, dans la pratique, peu de constructeurs et entrepreneurs construisent des bâtiments  en se limitant à de telle réglementation. Mais prenant des  coefficients de sécurité bien supérieurs. Dans ce cas, les réglementations peuvent, bien entendu,  être considérées comme un obstacle à l’introduction et la promotion de nouvelles technologies.

 

Quels sont les moteurs de l’innovation ?

Les nouvelles technologies et l’évolution des marchés et des réglementations ont toujours affecté l’industrie de la construction, mais elles peuvent également fournir une raison aux entreprises de construction d’innover. Dans les cas où les spécifications et législations favorisent l’adoption de nouvelles technologies, le processus réglementaire facilite l’innovation. Les évolutions perpétuelles de l’environnement peuvent également créer  des nouvelles opportunités de marché, pour preuve  la tendance mondiale à considérer les impacts environnementaux.

Regardez aussi !

Le Contrôle Qualité des Maquettes ‘BIM’ à l’aide de ‘Solibri’, solution proposée par Allplan

Quand on pense à Solibri, on imagine un petit oiseau, le colibri, forcément. On ne …

1 Commentaire

  1. le caractère innovant, des actions entreprises, peut-être remis en question lorsqu’il apparaît des interrogations quant à la qualité, ou a l’utilité des produits mise en avant depuis plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *